Frapper le «pic»

Par Kristyn Lia

L'entraînement de la semaine de pointe est à la fois excitant et intimidant à la fois ...

Physiquement, comme les poids que vous étiez autrefois facilement écrasants sont maintenant incroyablement pénibles pour votre corps et parce que chaque jour qui passe, vous devenez de plus en plus épuisé et de plus en plus déshydraté. Mentalement parce que vous êtes obligé de laisser tomber votre ego et de vous retenir à la fois de l'entraînement à l'échec et de soulever vos poids maximum. Mon entraînement de la semaine de pointe s'est déroulé comme ceci; 'Dimanche - Poitrine / Triceps / Deltoïdes' C'était mon dernier jour de poitrine. Le raisonnement derrière cela était de donner à mon corps de nombreuses occasions de récupérer. Je travaille dans un environnement d'entreprise et je suis vraiment serré dans la poitrine parce que je suis assis devant un ordinateur toute la journée. Cela peut être préjudiciable à ma pose en termes de rendre mes lats beaux et plats sans rouler les épaules vers l'avant. Mon entraînement est maintenu à 80% de mon poids habituel et je ne m'entraîne pas à l'échec. J'incorpore des deltoïdes dans cette session afin de les frapper plusieurs fois au cours de la semaine. 'Lundi - Biceps et fessiers' Etre à nouveau sur l'ordinateur et taper à mon travail, mes biceps se contractent et peuvent causer un impact sur mes nerfs médiaux. Comme je les frapperai à nouveau jeudi, je veux m'assurer qu'ils sont complètement rétablis afin de ne pas causer de tension le jour du spectacle. Je m'en tiens à 80%, pas d'échec. À ce stade, mon niveau d'énergie est toujours correct, je quitte donc la séance avec le sentiment de ne pas m'être suffisamment entraîné. Je dois continuer à me rappeler qu'il y a des règles différentes cette semaine. 'Mardi et mercredi' Je romps mon entraînement du dos pour me permettre de frapper efficacement toutes les parties sans trop me fatiguer. Il est très important d'éviter toute blessure à ce stade. Comme je suis absent de 4 jours et que je n'ai pas eu de modifications importantes de mon régime alimentaire, je m'entraîne toujours à 80%. À présent, cependant, je suis fatigué et ces séances font mal et pénalisent mon corps. Je suis plutôt content de la fin de ces séances. Le mercredi est une journée amusante car après l'entraînement, je passe 2 heures à poser avec mon idole Mary Carra, une championne du monde de figures. Elle a remporté la figure Open Melbourne Classic l'année dernière (2014), ce à quoi je participais dimanche dernier (mai 2015). Nous travaillons sur des variations sur toutes les poses de la silhouette pour trouver celle qui convient le mieux à mon physique. 'Jeudi' est sur tout le haut de mon corps à l'exclusion de la poitrine. C'est ma dernière vraie séance d'entraînement avant la compétition. Ce jour-là, j'entreprends une réduction significative des calories et des glucides. Le but de ceci est d'épuiser totalement mes niveaux de glycogène qui retiennent l'eau afin que je débarrasse mon corps des fluides et que je me dessèche. Pour cette raison, mon corps est épuisé. Je m'entraîne à 40-50% ... Et c'est dur! Je me regarde soulever des poids sur lesquels je ne m'échaufferais même pas et je ris. "Est-ce qu'elle soulève même ??" Encore une fois, c’est ce truc de l’ego. C'est ma journée de crise. Je suis devenu fort toute la semaine. Mais au cours de cette séance, je doute de moi-même et de toutes les émotions que je ne pensais pas avoir ressorties. Mon pauvre entraîneur ne savait pas quoi faire. J'ai montré des larmes et tout! Cependant, malgré ma démotivation et ma défaite, je pensais que j'étais, je n'ai pas arrêté de soulever une fois! Donc ça ne peut pas avoir été réel. Après ma séance, j'ai marché sur le tapis roulant pendant 30 minutes et j'ai noté ce que je ressentais. J'ai abattu mes sentiments en reconnaissant à quel point j'étais venu et à quel point j'étais fier de moi. Mon effondrement s'est résolu assez rapidement et j'ai passé mon après-midi à réaligner mon corps avec mon myothérapeute. J'avais fini! Le reste de ma préparation consistait maintenant à poser, saunas, rééducation légère dans la salle de sport et à me nourrir !! Dimanche venu, j'étais convaincu que je présenterais mon meilleur package à ce jour. Ma meilleure pose, conditionnement et physique. J'avais hâte de l'écraser! 'Jour de la scène' Je me réveille tôt avec mon styliste qui frappe à ma porte. Commence maintenant le processus de beauté, les cheveux et le maquillage. Cela prend quelques heures. Environ une demi-heure avant mon départ, je fais une légère séance d'abdominaux pour faire pénétrer le sang dans mes abdominaux. C'est maintenant le moment que j'attendais. Deux galettes de riz avec chacune 2 cuillères à café de beurre de cacahuète et de confiture ... Je ne vais pas mentir, après un régime si longtemps je rêve de ce moment et c'est le meilleur moment pour moi!
Kristyn Lia in competing mode
Kristyn Lia en mode compétition
Nous arrivons à la salle, je mets mon bikini et commence à pomper dans les coulisses. Je suis très excité! Je marche sur scène avec une étrange sensation de calme et de confiance. Alors que nous entrons dans la pose, je sais que je la cloue. J'entends mon fiancé et mes entraîneurs crier du soutien dans la foule. Ils étaient si fiers de moi! Jamais je n'ai eu autant de plaisir! Le placement a été annoncé et le moment que j'attendais! Tout le travail acharné, l'entraînement, les régimes amaigrissants et les poses étaient arrivés à ce moment. À ma joie absolue, j'ai remporté les deux titres de figurines de Miss Figure Open et Miss Figure International! C'était quelque chose que je n'avais jamais imaginé réaliser et c'est toujours aussi bouleversant et surréaliste pour moi. J'ai tellement appris et grandi pendant cette saison. Je suis très enthousiasmé par l'avenir et les opportunités qui m'attendent. J'adore ce sport et j'ai hâte de voir mon physique s'améliorer à chaque fois que je monte sur scène.
Vous vous êtes enregistré avec succès!
Cet e-mail a été enregistré